Les Mélancolies de Sade Le Film

film Marquis de Sade

Découvrez une aventure filmique singulière...

EDITO : Nous avons pris un peu de retard dans la fabrication du film, nous terminons au mois d’octobre le montage son, enfin l’étalonnage et le mixage du film sont prévus pour décembre 2018/janvier 2019.

Synopsis & Origines

film Marquis de Sade

Sade, vivant ou mort ne laisse pas indifférent !
Un film en noir et blanc, pour donner à voir la vie intérieure d'un homme qui est resté enfermé pendant plus de vingt sept ans, un tiers de sa vie.
Ce film est une rêverie, une errance, un labyrinthe en spirale où chaque scène nous rapproche un peu plus du coeur de la pensée de Sade. Le film nous livre un conseil intérieur qui n’obéit qu’à la logique de sa pensée, aux soubresauts de ses inclinations et qui, par le biais de la poésie, rend la part d'humanité à celui qu'il nous a plût de diaboliser.
Le film emprunte le rythme d’une fin de vie où l'homme, incarcéré, n'a le choix que de s'asseoir et de contempler le fond de son âme. La vrai vie est ailleurs et ne surgit que de l'extérieur, par de rares visites. L'homme, plonge en lui même et retrouve, grâce à son imagination, la liberté.

Sade Sade Sade Sade Sade Sade Sade
-->

Le film Les Mélancolies de Sade est avant tout un film de fiction avec quelques passages documentaires.

La partie documentaire est constituée d’un entretien réalisé avec Thibault de Sade. Cette partie, une fois montée représentera environ quinze minutes sur la durée globale du film (90 minutes).
La partie fiction du film s’est construite autour des thématiques abordées dans l’entretien. Elle exploite en particulier de nombreuses correspondances échangées entre Sade et Renée Pélagie, sa femme, mais aussi avec sa maîtresse, Melle de Launay, ainsi que des passages dédiés à Juliette, héroïne de l'archétype sadien. On découvre également comment Laure de Sade, son ancêtre et compagne de Pétrarque, hante ses nuits.
A noter enfin la place du Geôlier, auquel Sade peut confier ses doutes, sa révolte et sa fragilité.

Personnages & Comédiens

DIDIER SAUVEGRAIN - LE MARQUIS DE SADE


CATHERINE GANDOIS - RENEE PELAGIE


VINCENT DEBOST - L'ETRANGE GEOLIER


SARAH JANE SAUVEGRAIN - JULIETTE


MARYLINE FONTAINE - MADEMOISELLE DE LAUNAY


VINCENT SIANO - ROUSSEAU


MELINA ZAUBER - LAURE DE SADE


MARCUS BORJA - PETRARQUE

Esthétique

film Marquis de Sade

Mettre en valeur la beauté de l’écriture, de la langue de Sade. C'est un véritable plaisir que de savourer cette langue pour des comédiens. Ils vont la dilater, la chuchoter pour la rendre si intime et si proche des personnages du film.

Les décors et leurs éléments sont minimalistes, dépouillés mais très expressifs : brouillard, éclairage à la bougie, ruines, etc.

La mise en scène se concentre sur de nombreux gros plans où chaque visage fait l'objet d'une étude très expressive.

Ce travail sur la photographie du film est réalisé par Brigitte Barbier, qui a été le chef-opérateur de nombreux longs métrages pour le cinéma. Elle a notamment éclairé les visages d'acteur comme Carole Bouquet, Marisa Berenson ou Alain Baschung.

Les costumes sont de Claire Risterucci, récompensée par un Molière du meilleur créateur de costumes en 2009 pour Madame de Sade d'après Mishima.

Centrée autour de la cellule de la prison de Sade, la caméra n’hésite pas à sortir des intérieurs pour mettre en scène une Nature en colère, aussi bien dans les puissants déchirements de ses éléments : vent, pluie, orage, brouillard, que dans les moments apaisés : images de la Voie Lactée, nuit de pleine lune, fil de l'eau, paysages solitaires.
Au sein des dialogues souvent chuchotés, le silence est entrecoupé par la présence de bruits figuratifs bien identifiés - portes qui claquent, rouli de charrette, cloches, pas lourds dans les escaliers. Ces effets sonores assumés seront utilisés comme ponctuation à la bande son du film.

Le film Les Mélancolies de Sade est accompagnée d’une bande sonore mélangeant musique originale avec des mouvements choisis des Quatuors de Beethoven et Sonates de Vivaldi.

Robert Cohen Solal (Les Shadocks, films de Jacques Rivette) compose la musique originale du film.

Techniciens

Ecriture et Réalisation : Guy Marignane
Image : Brigitte Barbier
Images additionnelles : Frédéric Bonnet
Son : Adrien Lacroix
Costumes : Claire Risterucci
Maquillage : Anaïs Appercé
Montage : Frédéric Bonnet et Guy Marignane

Travaux étalonnage : Jean Michel Humeau – Avidia
Mixage : Avidia

Production : Collection Opus
Avec la participation de Frédéric Bonnet Producteur Associé

Tournage du film au Château de Saumane de Vaucluse

Ecoutez le Quator à cordes n°15 op.132 de Ludwig Van Beethoven

Ecoutez un extrait de la BO de Robert Cohen Solal